Devenir formateur indépendant peut s’apparenter à un véritable parcours du combattant. Ainsi, de nombreux formateurs choisissent de passer par le système du portage salarial afin d’exercer leurs activités en évitant de nombreux obstacles. Dans cet article, vous découvrirez les raisons de choisir d’allier liberté et sécurité.

Mise au point sur le portage salarial

Le portage salarial et formateur est une relation contractuelle à trois entre la société de portage salarial, le consultant porté et la société cliente où le consultant fournit des services. Il se singularise des autres statuts par son compromis entre indépendance et salariat.

En parallèle : Top 3 des mangas télévisés dans lesquels le katana est utilisé !

Trois sortes de contrats sont conclues entre les diverses parties :

Un contrat de travail qui implique le consultant et l’entreprise sponsor et comprend les mêmes dispositions que tout autre contrat de travail.

A lire en complément : Magasin d'ameublement à Paris : trouvez votre style et votre confort

Une convention de portage qui permet au consultant et à l’entreprise de se mettre d’accord sur tous les termes de la relation qui les lie. De plus, il renseigne le consultant sur la caisse de retraite à laquelle il prend part, ainsi que la convention collective.

Un contrat de mission qui est rédigé par la société. Ce contrat résume les conditions de réalisation de la mission du prestataire auprès du client.

Qu’apporte le portage salarial au formateur ?

Pour les formateurs, le portage salarial est un système d’organisation idéal, car il permet de réduire tout le travail administratif, à savoir :

  • La création d’une société,
  • La déclaration initiale d’activité de formation,
  • L’obtention d’un agrément de formation,
  • La certification Qualiopi,
  • Le bilan pédagogique et financier,
  • Les sociales et les fiscales.

Avec le portage salarial, vous pouvez exercer immédiatement votre fonction et profiter de toute la protection du statut de salarié ainsi que d’une protection sociale complète. Vous contribuez ainsi à l’assurance chômage et vous pouvez jouir du cumul emploi chômage. Vous contribuez également à la retraite des employés cadres. 

Vous avez la liberté de choisir vos propres clients et de fixer les prix et les délais de vos services de formation.

De plus, vous n’êtes plus seul sur le portage salarial. Vous êtes accompagné et soutenu par une entreprise, ce qui vous laisse du temps libre pour le développement de votre activité.

Comment remplir sa mission de formateur en portage salarial ? 

A priori, vous devez avoir une première mission pour pouvoir commencer votre fonction. Aucune agence ne peut vous embaucher sans mandat de formation, il est donc essentiel d’être proactif dans la prospection, en misant sur votre réseau, sans crainte de faire le travail, l’acquisition directe de clients (immédiatement auprès du client final) et la sous-traitance (par le biais de formations par les organismes).

Cette phase de recherche rapide doit être appliquée pour traiter en profondeur le processus de votre futur statut. Pour en savoir plus, c’est le moment de demander un guide de portage ! Il est donc important que vous preniez le temps de faire des recherches auprès de la société de portage salarial pour avoir un aperçu détaillé de votre situation personnelle ainsi que de vos projets de carrière.