Le katana ou sabre des samouraïs pour certains fait partie des symboles les plus emblématiques du Japon. Ce sabre japonais est célèbre grâce sa beauté sans faille et son authenticité. Cependant, sachez qu’il serait dommage d’avoir une telle arme emblématique comme le katana et ne pas savoir comment l’entretenir. Quelles sont les étapes à suivrez pour pouvoir fabriqué du katana et comment l’entretenir ?

Quel est le processus de fabrication d’un Katana

Le processus traditionnel ou le processus normal de la  fabrication d’un katana demande un savoir suffisant de la métallurgie chimique. Cette fabrication se fait en suivant de nombreuses étapes que vous aurez le temps de découvrir en lisant cette page internet.

A découvrir également : Quel sac à dos Pokémon peut-on choisir ?

Première étape : fabriquer l’acier

Toutes les fabrications de sabre passent dans un premier temps par la fabrication de l’acier. L’acier de cette épée est fabriqué en fondant les composants suivants : du sable qui contient du minerai de fer et du sable ferreux. Ces deux composés sont fondus avec du charbon de bois dans un fourreau en argile. Cette étape dure 72h, le forgeron doit surveiller en permanence le tatara en augmentant régulièrement le charbon de bois.

Deuxième étape : trier l’acier 

Après avoir entamé le processus de fusion de l’acier, la prochaine étape consistera à briser le four d’argile afin d’accéder au tamahagane. Une fois que le forgeron aurait brisé le four d’argile, il séparera la masse d’acier en fonction de la teneur en carbone. Une combinaison de masse d’acier de faible teneur et de forte teneur se fera afin de donner à la lame du katana une bonne résistance. 

Cela peut vous intéresser : Les essentiels à savoir pour faire le bon choix de votre CRM

Troisième étape : purifier l’acier

Après triage de l’acier, les meilleures pièces de tamahagane obtenues seront envoyées à un expert de la forge qui s’occupera de chauffer, de marteler et de plier l’acier de nombreuses fois dans le but de pouvoir ajouter deux composés chimiques qui sont le carbone et fer.

Quatrième étape : forger la lame et l’endurcir

Les deux aciers obtenus à la deuxième étape seront maintenant chauffés indépendamment, puis martelés pour donner une bande. L’acier à forte teneur servira à confectionner la partie tranchante de la lame tandis que l’acier à faible teneur de carbone sera le cœur durable de l’épée. Une fois que vous assemblez le sabre, vous devez procéder à une cuisson. La cuisson se fera à une température d’environ 800 degrés et protégera la lame.

Comment entretenir un katana ?

Avoir un katana encore appelé sabre de témoignage c’est bon, mais le plus important reste l’entretien qui permettra de donner une longue durée de vie à cette arme. Les différents soins à apporter à votre sabre doivent être réguliers. Au cours de chaque entretien, rassurez-vous que votre lame ne présente pas de rouille ou d’autres dommages.